woodworking ltd

Débiteur : WOODWORKING LTD

Type : Société commerciale étrangère immatriculée au RCS

SIREN : 812646016

Siège social : Woodworking LTD
6 LONDON STREET
ROYAUME UNI

Représentant légal : M. Hervé Goilot

———-

Créancier : Net’Wash

Type : EI

SIREN : 387587405

SIège social : 1 chemin de Thil, 01700 St Maurice de Beynost

Montant facture impayée : 2 340€ TTC

Date d’échéance prévue : 17/08/18

 

woodworking ltd herve goilot

 

Présentation de Woodworking LTD

La société Woodworking, l’expert du bois, a été créée par Hervé Goilot le 7 août 2015. Son établissement est situé à Bourges et son siège social est domicilié au Royaume Uni. La société Woodworking LTD est spécialisée dans le travail du bois : expertise du traitement du bois, de l’humidité et des champignons. Ces professionnels interviennent dans la protection du bois de charpente, du bois extérieur, des structures en bois et autres maçonneries pour une maison plus saine et confortable. De plus, Woodworking assure la protection du bois contre le retour des champignons et des insectes.

 

Un retard de paiement a été constaté auprès de la société Woodworking et de son dirigeant Hervé Goilot. Rappelons que les retards de paiement peuvent avoir de graves répercussions sur les activités des TPE/PME. En effet, 25% des faillites de ces entreprises sont dues à des factures impayées. Les entreprises de taille modeste manque souvent de trésorerie et les retards de paiement répétés peuvent s’avérer difficile à gérer.

 

L’Etat français prend d’ailleurs cette problématique très au sérieux puisque, depuis ces dernières années, les gouvernements successifs n’ont cessé de prendre des mesures de plus en plus contraignantes vis-à-vis des mauvais payeurs. La loi Sapin a augmenté le montant maximum de l’amende de 375 000 euros à 2 millions d’euros pour les grandes entreprises qui payent leurs factures en retard. En 2016, la loi Macron facilite le recouvrement des petites créances en permettant l’intervention du commissaire au compte. Un amendement de la loi PACTE (Projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises) a prévu, en 2018, la publication du nom des mauvais payeurs dans la presse ainsi que la majoration des intérêts de retard et un acompte plus important.

Globalement, la situation s’est améliorée. Les retards de paiement chez les grandes entreprises sont passés sous la barre de 10 jours mais concernant les TPE/PME ils ont atteint 14,5 jours en moyenne. Ces améliorations sont essentiellement imputables au « name and shame » (publication du nom des mauvais payeurs dans la presse) car comme le dit le ministre de l’Economie dans un tweet : « pour une société, il n’y a rien de plus précieux que sa réputation ». Dans ce contexte, il ne serait pas étonnant de voir la situation s’améliorer pour les TPE et les PME car le « name and shame » nuit autant à l’image des grandes que des petites entreprises.

Pour toute demande de suppression de la facture ou pour exercer votre droit de réponse, merci de nous contacter