Comment se protéger des mauvais payeurs ?

Lorsque vous faites affaire avec un client, vous vous attendez à être payé pour votre travail, vos produits ou vos services. Mais que se passe-t-il lorsque ces paiements sont en retard ou ne sont pas effectués du tout ? C’est une question qui revient souvent dans la bouche des chefs d’entreprise, et pour cause. Tous les jours, des sociétés sont obligées de mettre la clé sous la porte, car elles font face à de mauvais payeurs qui mettent à mal leur trésorerie. De ce fait, il est important de savoir les repérer et de s’en protéger.

Chasser un client qui ne paie pas est souvent un processus compliqué, il est donc préférable d’éviter complètement le problème en prenant les précautions suivantes.

Faites des recherches sur votre client

Si vous n’avez jamais travaillé avec un client auparavant, prenez le temps de faire des recherches et de savoir à qui vous avez affaire. Googlisez son nom, demandez à vos contacts s’ils sont au courant de votre nouveau prospect, et voyez s’il y a des plaintes contre lui en ligne.

Établissez un contrat solide

Peu importe s’il s’agit de votre meilleur ami ou de l’un des chefs d’entreprise les plus respectés de votre industrie, ayez toujours un contrat écrit en place. Le contrat devrait répondre à ces préoccupations juridiques :

  • Calendrier des paiements
  • Modalités
  • Mode de paiement préféré
  • Échéance
  • Politique en cas de retard de paiement

Demandez un acompte

Si vous demandez une partie du paiement à l’avance, vous absorberez une partie de la perte. Demander un dépôt ou un acompte est courant, donc n’ayez pas peur d’en demander un. Il vous aidera à couvrir les dépenses ou le temps que vous avez déjà consacré à un projet.