La Chine met en place un système de bons et de mauvais points pour lutter contre les mauvais payeurs

Après avoir mis en place une sonnerie pour humilier les mauvais payeurs, la Chine continue d’appliquer des nouvelles mesures pour lutter contre les personnes qui ne paient pas leurs factures dans les temps.

La nouvelle trouvaille du pays est d’attribuer des points aux citoyens en fonction de leur bonnes ou mauvaises actions. Par exemple, un chinois peut gagner des points s’il donne son sang mais en perdre s’il promène son chien sans sa laisse et bien entendu, s’il ne paye pas ses fournisseurs dans les temps.

On se rapproche donc de plus en plus d’une société orwellienne. Plusieurs provinces ont déjà mis en place des systèmes de notation des citoyens, seulement ces derniers ne sont pas au courant. Pour l’instant, il ne s’agit que de mesures mises en place sans réelle organisation. Cependant, à Pékin, il est possible de perdre des points si l’on mange dans le métro ou si l’on promène son chien sans sa laisse.

Un système applicable aux mauvais payeurs

Pékin pense applique ce système pour lutter contre les mauvais payeurs. Néanmoins, il se limiterait à une notation collective. En effet, Jeremy Daum, spécialiste du droit chinois à l’Université Yale, aux États-Unis, estime que le système de bons ou mauvais points pas citoyen est un mythe.

On peut seulement indiquer que la capitale pense à mettre en place des systèmes de placement sur liste noire ou encore de dénonciation publique (à la manière de la sonnerie humiliante).